Nous soutenir

Confessions d'un banquier désabusé

Crédits photographie : Visuel libre de droit

« J’ai pris la décision de quitter la banque d’investissement lorsque je me suis réveillé allongé par terre dans les toilettes de la banque vers 4 heures du matin »

Nous nous sommes entretenus avec un ancien banquier d’affaires qui a souhaité rester anonyme. Philippe (le prénom a été changé) a quitté le milieu après dix années. Il en dresse un portrait peu reluisant.

Pourquoi avoir choisi de travailler en Fusions Acquisitions?

Je voulais une expérience formatrice en matière de modélisation financière, et également apprendre comment abattre le maximum de travail en un minimum de temps. 

Quels sont les horaires ?

La matin, j’arrivais vers 9h30, mais je repartais tous les soirs vers 2h du matin. Il m’arrivait de revenir travailler un week-end sur deux. Je faisais une moyenne de 85 heures par semaine, avec pas mal de nuits blanches.

Pourquoi rester aussi tard ?

A cause de notre MD (Managing Director). Il arrivait qu’on ne glande pas grand-chose dans la journée, jusqu’à ce que ce dernier se manifeste vers 18h. A partir de là, il fallait mettre les bouchées doubles, afin que tout soit terminé pour le lendemain matin. On travaillait surtout sur des pitchbooks qui devaient permettre de décrocher des deals, qui malheureusement ne tombaient jamais... Du coup, les présentations finissaient toujours à la poubelle. C’était très frustrant.

Comment faisiez-vous pour tenir ?

Je carburais au café, au redbull et au coca. Certains de mes collègues usaient de substances plus ou moins licites.

Qu’en avez-vous tiré de positif ?

J’ai pu travailler avec des professionnels brillants et très ambitieux. 

Pourquoi avoir quitté la banque d’investissement ?

A cause du manque de sommeil, de l’absence de vie sociale, et ma santé. Certes on gagne beaucoup d’argent mais on n’a pas le temps de le dépenser. Comme je ne voyais personne, je me suis acheté une plante verte mais elle a fini par crever par manque de soins. J’ai pris la décision de quitter la banque d’investissement lorsque je me suis réveillé allongé par terre dans les toilettes de la banque vers 4 heures du matin. J’ai dû ramper jusqu’à mon bureau pour appeler les secours. 

Qu’allez-vous faire maintenant ?

Un MBA, où je pourrai certainement me dégoter une nana. Il y en pas mal dans la profession qui font une pause et reprennent leurs études dans l’espoir de trouver un mec.

Est-ce que vous conseilleriez aux jeunes de suivre votre voie ?

Non, car ce n’est pas en travaillant dur que vous serez heureux. On n’a qu’une vie, il faut en profiter. Je leur conseille plutôt de s’inscrire sur reddit et de se mettre à boursicoter. N’écoutez pas les « professionnels » de la finance qui ont provoqué des crises financières à répétition. J’ai un ami qui vient de prendre sa retraite à quarante ans après avoir misé 10,000 euros sur Tesla il y a 10 ans. Il est millionnaire aujourd’hui.

Si vous désirez en savoir plus sur l’envers du décor au sein des banques d’investissement, nous vous conseillons la lecture du récit Money Game, par l’ancien banquier d’affaires Sébastien Thiboumery (https://jdheditions.fr/produit/money-game).