Nous soutenir

Les vacances au bord de la fenêtre

Crédits photographie : Visuel libre de droit

Pour tenir le coup, voici une nouvelle parodie de Michel Jonasz, par Sébastien Bérard

Les vacances au bord de la fenêtre

On allait au bord de la fenêtre
Avec mon père, ma sœur, ma mère
On regardait les autres gens
Qui n’faisaient pas le confinement
Nous il fallait faire attention
Alors on restait enfermés à la maison
Vautrés d’vant la télévision

Alors on regardait les badauds
On se lavait les mains à l’eau
Les chiens et les passants
Ils pissaient et nous passaient d’vant
Et on regardait les badauds
On se balançait des noms d’oiseaux
Confinés dans trente mètres carrés
Parfois on s’collait des peignées

On allait au bord de la fenêtre
Avec mon père, ma sœur, ma mère
Les voisins faisaient pas un bruit
On les appelait les cons finis
Quand le soir ils applaudissaient

Alors on regardait les badauds
On mangeait souvent des fayots
On avait le ventre un peu gros
Un peu d’ménage puis au dodo

On regardait les badauds…
La la la la…