Nous soutenir

Bitcoin : commencer à prendre des profits à 500.000$

Crédits photographie : Visuel libre de droit

Un bon financier sait que les arbres ne montent pas au ciel. Il est donc nécessaire de raison garder et de se fixer des paliers de prix pour alléger les positions sur ce genre d'actifs spéculatifs.

Plus de 50.000$ pièce. Une paille.
Si le bitcoin suit une trajectoire ascendante depuis la fin de l'été dernier, l'annonce récente de Musk d'en acheter pour 1.5 milliard de dollars par l'intermédiaire de Tesla a propulsé le cours vers le seuil - lui aussi intermédiaire - de 50.000$. On s'approche donc doucement, mais sûrement, de l'objectif - intermédiaire avant qu'il ne soit relevé - de 146.000$ établi par la banque d'affaires JPMorgan il y a quelques semaines.
Après avoir envoyé des voitures dans l'espace, Musk envoie donc le cours du bitcoin vers la lune. C'est un homme qui aime les hauteurs, là où l'oxygène se raréfie, là où il n'y en a même plus du tout. C'est l'archétype de l'homme d'après, qui vole dix mille lieues au-dessus des pécores et de cette vieille Terre délabrée dont il n'y a plus grand-chose à tirer. Le bitcoin fait d'ailleurs partie des responsables de l'hécatombe écologique avec une empreinte carbone absolument catastrophique (plus énergivore qu'un pays comme les Pays-Bas).

Puisque désormais le salut de l'humanité passe par Mars et le monde virtuel, les anciennes règles de la finance et de l'économie ne s'appliquent plus. L'achat par Tesla fait intégrer, indirectement, une part non négligeable de bitcoin dans le super-indice S&P 500, rendant plus fréquentable une cryptomonnaie souvent accusée de fraudes, de blanchiment d'argent ou de financement du terrorisme. C'est désormais Musk qui édicte la Loi.
Inutile d'essayer de comprendre quelque chose à ce qui ne peut être appréhendé par le bon sens paysan. Tenter d'expliquer la trajectoire du cours de Tesla, c'est peine perdue. Avec le bitcoin, c'est encore pire, puisque sa valeur ne repose sur rien. Vous me direz, c'est le sens de la monnaie fiduciaire, qui s'appuie sur la confiance (fiducia en latin, pour ceux qui refusent encore de réécrire Molière, ces réfractaires). C'est vrai. D'autant que le bitcoin ne peut être miné qu'en quantité limitée : il ne pourra en exister, en tout et pour tout, que 21 millions d'unités.

Ce chiffre reste une règle conçue de main humaine afin de rendre le bitcoin aussi rare que l'or, par convention. Et l'avenir est entre les mains de nos aventuriers des temps modernes qui s'imaginent le Far West dans leur PC, chercheurs de tokens au fond de leurs canapés. Il faut vivre avec son temps, d'autant que dehors, dans le monde réel, la monnaie encore de référence (euro, dollar...) émise et certifiée par des Etats surendettés, est produite en torrents par les Banques centrales, provoquant la diminution de sa valeur et faisant partir les actifs financiers en inflation.

Tant que la Terre et le bon sens n'auront plus la cote, Tesla et le bitcoin auront tout le loisir de s'apprécier.

Notre conseil : alléger par paliers à partir de 500.000$.

Note de la rédaction : cet article ne constitue pas une recommandation d'investissement ou de transaction (achat/vente) de produits financiers.