Nous soutenir

Huis clos sur la Grande Boucle

Crédits photographie : Visuel libre de droit

Cette année, le Tour pourrait se passer de la ferveur du public.

Lundi 23 mars, la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, assurait encore : "On est en lien avec ASO, l'organisateur, pour faire en sorte que ces événements puissent se tenir. Là, il est trop tôt pour se prononcer. Mais c'est d'une importance capitale que ces épreuves, le Tour de France et les Jeux Olympiques, puissent se tenir". Las ! Pour les JO, c'est râpé : quelques jours plus tard, Shinzo Abe, le Premier ministre du Japon, annonçait leur report pour 2021.

Le Tour de France est-il le prochain sur la liste ? Evénement convivial par excellence, qui s'inscrit dans la chaleur estivale, il favorise la promiscuité et, par conséquent, le risque de contagion au virus du pangolin. Afin d'éviter une annulation, des voix s'élèvent pour organiser la Grande Boucle à huis clos, soit sans public. Cela permettrait d'éviter une annulation de l'épreuve, qui n'a eu lieu que lors des deux guerres mondiales.

Cette proposition pose question. On peut comprendre que la santé des spectateurs soit préservée mais qu'en est-il de celle des cyclistes ? Compte tenu de leur proximité dans le peloton et des efforts déployés, on voit mal comment le virus pourrait ne pas se propager. Cette annonce semble donc être encore une fois une histoire de communication afin de préparer les esprits à une annulation pure et simple si l'épidémie n'est pas sous contrôle d'ici là.

En tous cas, un Tour à huis clos, au-delà de son caractère exceptionnel, entraînerait des changements d'habitudes extrêmement brusques pour les amateurs : plus de caravane publicitaire pour faire la promotion des produits du terroir tels que Cochonou (avec la fameuse 2CV aux motifs de nappe Vichy) ou Dubonnet, la marque de vermouth aromatisé (avec son fameux slogan : "Dubo, Dubon, Dubonnet"). Plus de bobs RIcard sur les routes de France. Plus non plus de guignols qui poussent les coureurs dans les étapes de montagne.

C'est sûr, on risque de trouver le temps long...