Nous soutenir

L’exilé du quartier latin

Crédits photographie : Visuel libre de droit

La fausse interview d’Olivier Duhamel

Paris, quartier latin. 18H30. Nous avons pu échanger quelques mots avec Olivier Duhamel, en bas de son immeuble.

LRA (La Rédaction Apartés) - Où vivez-vous ?

Dans un studio qui appartenait à mes parents et dans lequel j’ai séjourné pendant mes études de sciences politiques.

LRA - Ne vous y sentez-vous pas trop à l’étroit ?

Si, j’ai à peine la place de mettre un lit double. Mais comme je ne reçois plus de visites...

LRA - Vous avez un chien.

Oui. C’est bien pratique en temps de couvre-feu. J’attends 18h pour sortir. Comme ça je ne croise quasiment personne.

LRA - Comment vivre avec le regard des autres ?

Je croise très peu de monde dans le quartier car les restaurants sont fermés. Et sortir masqué est pratique pour rester discret. Je reste donc chez moi et profite de tout le confort que le monde moderne peut apporter : un vide-ordures et des systèmes de livraison à domicile qui permettent de rester chez soi.

LRA - Comment occupez-vous vos journées ?

Je regarde des films comme l’homme invisible, Harry Potter et la chambre des secrets. J’ai aussi découvert une nouvelle série : « En famille ».

LRA - La solitude ne vous pèse pas trop ?

Si, alors je fais des apéro zooms avec mes amis : Dominique Strauss-Kahn et Daniel Cohn-Bendit. A nous trois, nous sommes les piliers de la gauche calebar.

LRA - Et Jack Lang?

Je lui ai avancé des frais de traiteurs libanais. J'attends toujours le remboursement. En plus, je n'avais pas aimé car il y avait trop de citron. Moi tout ce que j'aime, c'est juste un zeste.